Statement

Epsilon-Conversant reste sur la bonne voie après l’annonce de Google.

Ce qu'il faut retenir :

  • Google a annoncé la fin des cookies tiers d’ici 2 ans.
  • A l’heure actuelle, la plupart des solutions de l'industrie Adtech sont basées sur les cookies tiers. Beaucoup d’acteurs se questionnent sur les conséquences pour leurs campagnes digitales et leurs partenaires.
  • Les solutions d'Epsilon-Conversant sont capables de prospérer dans le nouvel écosystème publicitaire, anticipant ainsi ce monde sans « cookies » depuis des années.
  • La philosophie d'Epsilon-Conversant de «Protection de la vie privée dès la conception» (Privacy by design), principe fondamental, ainsi que notre préparation et notre conformité en continue avec le RGPD - indiquent que nous sommes préparés à de tels changements dans l'industrie.
 

Qu'arrive-t-il ?

Le 14 janvier 2020, Google a annoncé que Chrome éliminerait progressivement les cookies tiers au cours des deux prochaines années. Les acteurs Adtech sont préoccupés par ce changement, car de nombreux fournisseurs s'appuient fortement sur les cookies tiers pour identifier les individus et leur envoyer des messages publicitaires.
 
Bien que l'annonce ait provoqué des réactions en chaine, cette annonce n’est pas une nouveauté.
 
Début 2019, Google a annoncé des modifications concernant le traitement des cookies tiers sur son navigateur Chrome, y compris l'obligation de préciser l'usage des cookies et de se conformer aux paramètres sécurisés du navigateur. 
 
Le virage initial de Google dans le traitement des cookies tiers avait des allures de présage : Google peut et va ainsi éliminer les cookies tiers sur Chrome.
 
Cette annonce fait suite à des restrictions similaires sur d'autres navigateurs, tel que Mozilla et Safari. Avec environ 63% de tout le trafic Web sur son navigateur Chrome, Google planifie un changement important auquel la plus grande communauté Adtech devra faire face.
 

Qui tire le plus d’avantages de cette annonce : Google ou les consommateurs ?

 Les conséquences sont considérables pour l’industrie Adtech, basée sur les cookies tiers.
 
Dans une vidéo sur l'annonce de Google, Joanna O’Connell, Analyste chez Forrester a déclaré : "Le cookie tiers est - malgré tous ses défauts - le mécanisme sous-jacent par lequel tout l'écosystème de la publicité digitale traite et communique."
 
Cette décision distingue également Google - et les place en position de force - pour l'avenir des médias digitaux. En effet, toutes les publicités ciblées et personnalisées diffusées sur Chrome devront passer par le Privacy Sandbox de Google. Fatemeh Khatibloo de Forrester a également ajouté que ce futur projet avait pour but de protéger la vie privée des consommateurs sur le navigateur, mais offre également à Google la possibilité de contrôler de nombreuses informations personnelles.
 
Pour de nombreux fournisseurs Adtech, cette décision va modifier leurs solutions dans leurs fondements et leur capacité à se connecter et à reconnaître des individus - en toute confiance - sur l’ensemble des devices et canaux.
 
Or, chez Epsilon-Conversant, nous sommes préparés et prêts à avancer.
 

Comme Epsilon-Conversant est préparé ?

La technologie CORE ID d'Epsilon-Conversant et notre private exchange, comprenant des milliers d’éditeurs, nous permettent de naviguer de manière unique.
 
  • Grâce à une préparation proactive avec les meilleurs partenaires, nous avons construit un écosystème publicitaire axé sur la confidentialité et l'individu ne reposant pas sur des cookies tiers. Notre Private Exchange est basé sur une intégration sans intermédiaire avec les éditeurs - construit avec et pour nos partenaires éditeurs - afin d'améliorer le matching et la monétisation de l'espace publicitaire d'un éditeur. Aujourd’hui, nous disposons de plus de 2 000 sites tirant profit de notre technologie, chiffre que nous prévoyons d'augmenter pour répondre aux besoins de Publicis Groupe.
  • Ce n'est pas une nouveauté - nous avons déjà dû nous adapter, avec succès, à des mises à jour similaires de confidentialité venant d'Apple et de Mozilla. Notre solution d'identification et de résolution d'identité (pseudonomysée) est construite sur un fonctionnement de confidentialité Privacy by Design, qui utilise la persistance de nos ID uniques afin de maintenir le choix de l'utilisateur dans le temps et ainsi s'aligner sur les standards du web dit "open web". Safari a déployé une initiative similaire il y a quelques années, et nous avons noté moins de concurrence pour l'inventaire Safari, indiquant que notre technologie fonctionne dans un environnement axé sur la confidentialité et sans cookies tiers.
  • Alors que de nombreux fournisseurs commencent à comprendre les conséquences pour leurs produits et solutions, nous préparons - et développons la technologie appropriée - depuis des années. Pendant la période précédant la mise en œuvre du RGPD en Europe, notre philosophie Privacy by Design nous a permis d'évoluer tout en conservant nos capacités. Nous avons anticipé ces changements depuis 2012, lorsque nous avons établi les bases de Private Exchange afin de rétablir l'équilibre chez nos éditeurs partenaires. Avec près d'une décennie d'expérience dans ce changement inévitable de l'industrie, nous sommes bien placés pour avancer dans le nouvel écosystème, en partenariat avec des éditeurs et d'autres acteurs clés de l'industrie.
Bien que l'annonce de Google soit un changement important dans le fonctionnement traditionnel de l'industrie Adtech, nous la considérons comme une étape supplémentaire vers un écosystème mettant l’emphase sur la confidentialité, et nous sommes prêts pour cela.
 
 
 

Inscrivez-vous à notre newsletter

S'inscrire

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre newsletter

S'inscrire